ACCUEIL PÉTITIONS LETTRES OUVERTES PROPOSITIONS ET PROJETS LIENS ÉDITEUR FAITES UN DON
Depuis le 2009 04 06 - Nbre de pages vues : 2151277  |  Nbre de visiteurs du site / adresse IP : 41458





COMMUNIQUÉ - Pour publication immédiate | 2011 06 10 - Québec



17e édition
de l'Opération VIGILE du samedi | 11 juin 2011 | Québec | Montréal | Mont St-Hilaire | Gatineau


La voix du changement ! Quatre député,es se sont commis,es !


Cyberpresse2011 06 10-Paul Journet-Marois prête pour des élections à l'automne-

Pauline Marois n'a pour l'heure vraiment pas l'intention de cesser de tolérer ce qui NIE dans l'État ILLÉGITIME du Canada actuel, la primauté effective de la souveraineté de ce peuple.

Elle compte appliquer la même stratégie de l'évitement endossée par le Bloc, le PQ et Gilles Duceppe. Ce qui a provoqué la cuisante défaite du Bloc québécois.

Elle n'a pas compris que le résultat des élections du 2 mai 2011 a bel et bien consacré la faillite de cette stratégie. Le peuple souverain du Québec l'a répudiée.

Elle compte galvaniser ses appuis en agitant le spectre d'élections précipitées. Comme si les élections précipitées avait pu sauver le Bloc québécois, faute de se précipiter dans la bataille, tel Montcalm le 13 septembre 1759, sans avoir fait l'UNION de NOS forces souveraines.

Ses appuis aspirent au pouvoir en tolérant que soit NIÉE le principe premier de la démocratie, à savoir la souveraineté du peuple du Québec.

Ses appuis au PQ et dans la députation du PQ, pensent que si ce peuple n'est pas prêt à fonder l'État souverain du Québec menacé de représailles, il accepte volontiers que soit NIÉE la primauté de son pouvoir souverain de peuple démocratique.

Ce peuple ne l'accepte pas. Il n'appuiera pas de prétendus libérateurs qui tolèrent que soit NIÉE sa souveraineté démocratique et qui acceptent sans recours, l'occupation autocrate de SON territoire national du Québec par un État illégitime qui n'a jamais obtenu son clair OUI.

On n'est pas « souverainistes » quand on tolère que soit effectivement NIÉE la primauté de la souveraineté démocratique du peuple, sans prévoir cesser de tolérer cette négation autocrate.

Tous les partis politiques, toute la députation du Québec se trouvent à tolérer ce qui la NIE. Tous autant qu'ils sont, ils et elle refusent de se commettre. Rien ne permet de distinguer des autres un parti ou une Coalition vraiment démocrate. Toutes nos forces politiques tolèrent que soit NIÉE le principe premier de la démocratie.

Cette politique de l'évitement permet à l'électoralisme partisan triomphant de s'imposer mise mur à mur. Cet électoralisme prévoit augmentation suffisant des appuis à SON parti pour qu'il accède au pouvoir minoritaire dans un État du Québec/Canada qui NIE la primauté effective de la souveraineté de ce peuple, sans rien faire pour contrer cette négation. Sans rien faire d'autre que de mettre de l'avant l'État virtuel à venir, ou l'État tronqué à rénover, cependant qu'un État concret totalitaire s'impose sans obtenir le OUI de la démocratie québécoise.

Les plus corrompu,es n'étant pas celles et ceux qu'on pense. Les plus corrompu,es étant celles et ceux qui prétendent vouloir libérer ce peuple en tolérant ce qui NIE l'effective primauté et Majesté de Sa souveraineté démocratique. Si la souveraineté du peuple n'est pas effective, si on tolère qu'elle ne le soit pas, on valide implicitement l'État de tutelle autocrate de la légalité canadian actuelle, et on livre sans recours le peuple souverain du Québec à la force d'inertie de son statu quo de blocage ILLÉGITIME et autocrate qui bloque, ravale, handicape, paralyse le développement économique, structurel, sociétal, écologique, politique et culturel de ce peuple. Toutes choses égales par ailleurs, JAMAIS ce peuple ne reconnaîtra comme ses protecteurs et libérateurs, des collabos.

Pour changer ça, il faut se commettre. Il faut oser contrer la légalité illégitime actuel et oser se réclamer de la souveraineté démocratique du peuple pour appeler ce peuple à INVALIDER tout État qui NIE la suprématie démocratique de sa souveraineté de peuple démocratique. Si ce peuple n'est pas prêt à VALIDER la fondation de l'État souverain du Québec menacé de représailles, il est prêt à user de ses pleins pouvoirs démocratiques et souverains pour INVALIDER l'État du Canada qu'il répudie et pour INVALIDER sur SON sol national TOUT État qui n'a pas NI sollicité NI obtenu le OUI de la DÉMOCRATIE québécoise.

Nous pouvons faire l'UNION de nos forces démocratiques sur l'effective primauté de son principe premier : la SOUVERAINETÉ du PEUPLE.

La voix du changement : quatre député,es se sont commis,es !

Un quarteron d'avant-garde s'est réclamé de la primauté de la souveraineté de leur droit de parole.

La souveraineté du peuple pourra être effective dès lors que ces député,es pourront joindre le caucus des député,es de partis politiques ayant mis de l'avant la
Commission DÉMOCRATIE et Souveraineté du peuple. Dès lors ensuite qu'une COALITION NATIONALE trans-partisane, trans-idéologique, trans-générationnelle et trans-culturelle aura pris le pouvoir pour mettre au pouvoir au sommet de l'État, de la base au sommet, le peuple démocratique et souverain du Québec.

VIVE la République démocratique du peuple souverain du Québec et sa CONSTITUTION PRIMORDIALE radicalement démocratique !


Par | le CPCA | Collectif PAROLE citoyenne en ACTE | Québec |
Luc Archambault, Capitale nationale du Québec | Denis Julien, Chaudière-Appalaches




DÉMOCRATIE 101 | une PAROLE citoyenne parmi d'autres | Résumé d'une démarche radicalement démocratique

DÉMOCRATIE 101 | suivre le lien vers ► pdf Illustré

Inspirée par les ... déclarations constituantes de Louis-Joseph Papineau







« ... il n'y a d'autorité légitime que celle qui a le consentement
de la majorité de la nation ; de constitutions sages et bienfaisantes
que celles sur l'adoption desquelles les intéressés ont été consultés et auxquelles les majorités ont donné leur
libre acquiescement. »


Extrait de la conférence de Louis-Joseph Papineau donnée à
l'Institut canadien de Montréal le 17 décembre 1867

Citation gravée sur le socle de la statue de Louis-Joseph Papineau,
côté Jardin de la Place du peuple souverain du Québec | ANQ








« Les sages et immortels rédacteurs de la DÉCLARATION DE L’INDÉPENDANCE AMÉRICAINE, consignèrent dans ce document les principes sur lesquels seuls sont basés les droits de l’homme et revendiquèrent et établirent heureusement les institutions et la forme de gouvernement qui seules peuvent assurer en permanence la prospérité et le bonheur social des habitants de ce continent, dont l’éducation et les moeurs, liées aux circonstances de leur colonisation, demandent un système de gouvernement entièrement dépendant du peuple et qui lui soit directement responsable. »

Adresse de la Confédération des six comtés au peuple du Canada par Louis-Joseph Papineau ( La Minerve | 2 novembre 1837 )


La RESPONSABILITÉ CITOYENNE

Pour mettre FIN au Régime qui CORROMPT la démocratie québécoise et qui NIE impunément la primauté effective de la souveraineté du peuple souverain du Québec, il faut se COMMETTRE.

Cela commence par chacun et chacune ! On ne peut exiger la Commission des autres, QUE si on se commet soi-même.

La démocratie, ce n'est pas de la responsabilité des autres. C'est de la responsabilité de chacun.

Avant le gouvernement et l'État responsable, il y a la CITOYENNETÉ RESPONSABLE !

On se commet quand on se rassemble pour faire Acte de PAROLE citoyenne !

On peut le faire chaque samedi @ 14h @ Québec | Montréal | Mont Saint-Hilaire | Gatineau

Opération VIGILE du samedi | TOUS les samedis @ venir | 









Pétition


Pour la réunion de la

CONSTITUANTE BICAMÉRALE