ACCUEIL PÉTITIONS LETTRES OUVERTES PROPOSITIONS ET PROJETS LIENS ÉDITEUR FAITES UN DON
Depuis le 2009 04 06 - Nbre de pages vues : 1933139  |  Nbre de visiteurs du site / adresse IP : 38107

 


 

Le signe de la triple détresse de la démocratie québécoise


Un drapeau du Québec flottant tête-bêche à un mât

Le signal de ralliement de la résistance démocratique québécoise

 

 


Drapeau flottant tête-bêche à un mât
| Wikipédia - Usage, protocole et mise en berne |
  • Un drapeau flottant à l’envers [ tête-bêche ] peut signifier que la base ou les bâtiments où il flotte sont passés aux mains de l’ennemi ;
     
  • C'est également un signe de détresse international et universel.

 


 


C'est le signe de ralliement de la résistance démocratique québécoise

Afficher le drapeau du Québec tête-bêche est le signe de ralliement universel et sans frais pour les personnes et organisations qui affirment que le Québec est sous contrôle d'une autorité qui n'est pas celle du peuple souverain du Québec, ce qui est le signe de la détresse démocratique de la démocratie québécoise.

Afficher les drapeaux du Canada et ceux de la Couronne canado-britannique tête-bêche révèle aux regards distraits ou perçants de tout un chacun, que sur le territoire national du peuple souverain du Québec, la démocratie est en détresse et foulée aux pieds par l'État du Canada et par la Couronne canado-britannique qui trône à son sommet qui n'ont jamais obtenu le OUI de la démocratie québécoise

Au sommet d'un État démocratque valide, validé nommément par le peuple souverain du Québec, doit trôner nulle autre Autorité que celle du peuple souverain du Québec. Ce qui n'est pas le cas dans l'État illégitime du Québec/Canada.

Ces affiches confrontent nos élites démocratiques à l'exigence de l'être vraiment démocratique. Cela en cessant de tolérer sans rien faire, ce qui NIE la primauté effective de la souveaineté démocratique de ce peuple.

 


Résister ou collaborer ?


Résister et cesser de tolérer ce qui NIE le principe premier de la démocratie
De l'irréductible primauté démocratique de la Souveraineté du peuple

RÉSISTER |
Résister avec détermination et constance 

Opération VIGILE du samedi | la PAROLE citoyenne en Acte | 

Tous les samedis 14h
| Québec | Montréal | Mont St-Hilaire | Gatineau |

depuis le 19 février 2011 Place du peuple souverain du Québec | Parvis de l'ANQ



 

Nous sommes arrivés à ce qui commence [1]

Un monde finit, un autre commence. [2]


Le monde connu du conformisme et du faux-semblant politique de l'évitement s'effondre...
Commence la montée au coeur de la conviction profonde.
Les masques tombent, puisqu'aucun ne peut tenir face à cette nouveauté... afficher la vérité de ce que nous sommes.

Nous sommes un peuple. Nous sommes le peuple souverain du Québec.

  1. D’après Gaston Miron | L'Homme Rapaillé, Montréal, l'Hexagone, 1994 | Liminaire
  2. Tu peux ravaler ta romance | Gilles Vigneault | Musique Robert Bibeau
    Écrite pour le spectacle de la fête nationale du Québec à Montréal, le 24 juin 1992

 




RENVERSER le Régime autocrate du Québec/Canada ILLÉGITIME à la démocratie tronquée de la base au sommet


Une démarche radicalement démocratique


S'ENGAGER à appeler le peuple souverain du Québec à USER
sans délais ni conditions des pleins pouvoirs démocratiques qui sont les siens pour INVALIDER sur SON sol national TOUT État qui n'a pas NI sollicité NI obtenu le clair OUI de la démocratie québécoise. Ce qui fait s'effondrer l'État illégitime du Canada du statu quo de blocage actuel sur NOTRE sol national du Québec. L'État du Canada n'a dès lors plus à la face du monde libre, la légitimité démocratique d'appliquer Sa LOI sur le Québec et les Québécois,es.

Doit se fonder sur NOTRE territoire national un État légitime qui a l'assentiment des Québécois.es. Ce que n'ont jamais NI sollicité NI obtenu ni la minorité canadianisatrice et leurs partisans, ni l'État du Canada, ni sa Couronne usurpatrice. Le Canada ne passe pas au Québec.




Le 18 juin 2011, jour anniversaire de l'Appel à la résistance du 18 juin 1940 lancé de la BBC à Londres au peuple souverain de France par le général De Gaulle, le drapeau du Québec a flotté tête-bêche au mât citoyen de l'Opération VIGILE du samedi | CNQ | Place du peuple souverain du Québec pour afficher la triple détresse de la démocratie québécoise.

Désormais un drapeau du Québec flottant tête-bêche à un mât est le signe de ralliement des démocrates partisan,es de la primauté effective de la souveraineté de ce peuple démocratique et souverain du Québec sur SON sol national du Québec. Il flottera tête haute le jour où un État qui émane du peuple souverain du Québec, quel qu'il soit, se gouvernera en conséquence effective de la primauté de la souveraineté démocratique de ce peuple du Québec sur SON sol national du Québec. Quand donc les Actes constitutifs de l'État appliquant sa loi sur le Québec et les Québécois,es auront sollicité et obtenu le OUI de la démocratie québécoise.



 

 

Autres photos de la 18e édition de l'Oération VIGILE du samedi | CNQ | du 18 juin 2011         


 

« ... il n'y a d'autorité légitime que celle qui a le consentement de la majorité de la nation ;
de constitutions sages et bienfaisantes que celles sur l'adoption desquelles les intéressés
ont été consultés et auxquelles les majorités ont donné leur libre acquiescement.
»


Extrait de la conférence de Louis-Joseph Papineau donnée à
l'Institut canadien de Montréal le 17 décembre 1867

 

 
 

 

La triple détresse statutaire, structurelle et fonctionnelle de la démocratie québécoise

  • Détresse démocratique statutaire :
    l'État ILLÉGITIME du Québec/Canada inféodé à l'usurpatrice Couronne canado-britannique n'a jamais NI sollicité NI obtenu le OUI de la démocratie québécoise ;
     
  • Détresse démocratique structurelle :
    le système électoral uninominal à un tour de cet État illégitime favorise l'élection de gouvernements de la minorité et accroit de façon intolérable l'écart entre le vote populaire et sa réelle représentation dans la députation du peuple souverain du Québec autant à Québec qu'à Ottawa ;
     
  • Détresse démocratique fonctionnelle :
    un système de gouvernement de la minorité qui refuse de se gouverner en fonction de la volonté de la majorité, voire de l'unanimité de la société civile qui réclame par exemple une enquête sur le système de nomination des juges, le financement des partis politiques et l'industrie de la construction ;

 



Le drapeau du Québec et du Canada flottant tête-bêche à un mât signale à tout venant que la DÉMOCRATIE québécoise est en détresse.

Toute personne qui brandit un drapeau du Québec tête-bêche signale que la démocratie québécoise est en détresse. Signale qu'il exige que l'État du Québec/Canada se gouverne en fonction non plus d'une Autorité autocrate qui n'a jamais obtenu le OUI de la démocratie québécoise, mais plutôt désormais et pour toujours, en fonction de ce qu'engage le principe premier de la démocratie, à savoir, l'effectivité de la primauté de la souveraineté du peuple du Québec sur SON sol national du Québec. Tous les ÉTATS, quel qu'ils soient, doivent solliciter et obtenir le clair OUI de la démocratie québécoise.

L'État du Québec-Canada est sous contrôle autocrate d'un État ILLÉGITIME et d'une Couronne usurpatrice qui n'est pas celle du peuple souverain du Québec.

L'État du Québec-Canada est lui aussi en détresse démocratique. Il ne passe pas au Québec, il est INCAPABLE d'obtenir le clair OUI de la démocratie québécoise.

 

 

 

 

 

2011 07 08 | Canoe | Flag upside down on Peace Tower

By Kris Sims, Parliamentary Bureau
 
 

Comme quoi cet État illégitime par sa triple turpitude autocrate place au sommet de l'État comme à la base, l'envers du bon sens démocratique.

Au sommet de l'État s'appliquant sur le territoire national du peuple souverain du Québec doit trôner le peuple souverain du Québec, pas la Couronne canado-britannique.

Le signal de détresse est lancé pour renverser la situation et mettre au sommet de l'État du peuple souverain du Québec, le peuple souverain lui-même. Il sera au sommet quand les Actes constitutif de l'État auront été approuvés par la démocratie québécoise.

Pareil signal de détresse doit être lancé quant a ce qui trône au sommet de l'État du Québec-Canada, à savoir l'usurpatrice Majesté de la Couronne-Canado-britannique notamment le 3 juillet lors de la visite d'État du Prince héritier William.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 



S'est ajouté le 29 juin 2011 le drapeau de William prince héritier de la Couronne canado-britannique « élaboré par l'Autorité héraldique du Canada à la résidence du Gouverneur général, à Ottawa. Lorsque le duc de Cambridge sera au Canada, son drapeau flottera jour et nuit sur les édifices dans lesquels il résidera ainsi que sur tous les véhicules dans lesquels il prendra place. » [1]

Si on voulait afficher profil-bas quant à l'affaire d'État que constitue la visite du charmant « petit couple princier » difficile de le faire maintenant. L'État du Canada se met en frais pour consacrer et célébrer la primauté de la Couronne canado-britannique et de ses héritiers sur SES supposées terres de la Couronne canado-britannique.

Ce pourquoi nous brandirons tête-bèche [2] ce nouvel emblême de la détresse démocratique de ta maison.



La Couronne que porte la grand-mère de William, celle qu'il pourrait porter, trône au sommet de l'État illégitime du Canada qui n'a jamais NI sollicité NI obtenu le clair OUI de la démocratie québécoise ; NI le OUI de la députation du Québec, NI le OUI de l'Assemblée nationale, NI le OUI du peuple souverain du Québec. Voir la...

Lettre ouverte à William, présente des excuse et ABDIQUE ou DÉGAGE ! -
On peut endosser le contenu de cette lettre ouverte au lien qui précède.

Ce pourquoi aussi nous affranchirons tête-bêche nos lettres transmises via Poste Canada.

 


 
 
 
Du coup, voilà comment s'affiche la détresse démocratique de cette Couronne.
 
 
 
« ... la politique étrangère est le dernier domaine dans lequel le Canada s’est libéré de la tutelle du Royaume-Uni. Il a fallu aux Canadiens plus de 60 ans entre la mise en place de la Confédération en 1867 et l’adoption du Statut de Westminster en 1931, en passant par la création du secrétariat des Affaires extérieures en 1909, pour obtenir le droit de négocier et de signer des accords internationaux sans obtenir l’imprimatur de Londres. Le hall de l’édifice des Affaires étrangères est donc le pire endroit possible pour accrocher un portrait de la reine. Cette photo transmet à ceux qui entrent dans l’édifice Pearson le message que la politique internationale du Canada est encore décidée à Londres. »
 
La Presse - André Pratte - Le colonial - 2011 07 29
 

 
  1. Cyberpresse-2011 06 29-PC-Harper dévoile un drapeau pour la visite royale au Canada-
     
  2. Kit du parfait imprimeur et diffuseur | Liens vers des pdf imprimables des drapeaux royaux britanniques
     
  3. Lettre ouverte à William, présente des excuse et ABDIQUE ou DÉGAGE !
     
 

 



La bataille du Québec 2011-2013 | OBJECTIF 101 | @ quand une députation souverainiste majoritaire !?

Quand on s'ENGAGERA à la RÉUNIR sous CONSITUANTE BICAMÉRALE | Là où se trouve le pouvoir souverain du peuple |

PÉTITION | Pour la réunion de la CONSTITUANTE BICAMÉRALE
|

Ce peuple et sa députation sont dotés des pleins pouvoirs démocratiques pour INVALIDER tout État qui n'a pas obtenu le clair OUI de la démocratie québécoise.