ACCUEIL PÉTITIONS LETTRES OUVERTES PROPOSITIONS ET PROJETS LIENS ÉDITEUR FAITES UN DON
Depuis le 2009 04 06 - Nbre de pages vues : 2151273  |  Nbre de visiteurs du site / adresse IP : 41458

 


 

 Madame Marois : force, résilience et conviction... collabos ?  Lévis 2011 08 23 | Luc Archambault |

Texte interdit de publication transmis le 2011 08 23 à 21h05 à la Tribune de VIGILE.net qui n'a de libre que le nom

Liste des titres mis à l'index de VIGILE.net

 


 


Madame Marois : force, résilience et conviction

  Force, résilience et convictions... collabos !?

Restez si le PQ décide de mettre fin à la gouvernance collabo. Sinon PARTEZ !

 


« Je suis là pour rester ; ils ne m’auront pas à l’usure. Je suis une femme forte, qui a de la résilience et, surtout, je suis une femme de conviction  »

«  J’espère que ça va finir par se tasser  », a-t-elle conclu. Elle mise sur le fait que les contestataires vont finir par se rendre compte qu’au fond, ils se battent tous pour le même objectif, à savoir la souveraineté du Québec.

« Je suis là pour rester », réitère Marois - La Presse 2011 08 23


Madame Marois,

Ça ne se tassera pas ! Oubliez ça !

Le 2 mai il s’est passé quelque chose. Le Programme du PQ voté par le Congrès national du mois d’avril n’en tient pas compte.

Les souverainistes n’ont pas suivi les mots d’ordre de ses chef,fes. Ils ont voté pour les néo-DÉMOCRATES s’étant engagés à former un gouvernement de COALITION.

Les Québécois,es ont voté pour la DÉMOCRATIE et la COALITION. Ils ont décidé de rompre avec l’électoralisme partisan qui divise les forces démocratiques du Québec. Ils ont décidé de mettre au pouvoir à Ottawa la majorité pour battre la minorité de blocage. Si le Canada avait élu le même nombre de député,es du NPD qu’au Québec, 58 au lieu de 44, 14 de plus aurait suffi à mettre au pouvoir une Coalition NPD-PLC-Vert appuyée par le Bloc. Ce qui aurait mis à la porte autant le PLC que les Conservateurs.

Les mêmes causes produiront les mêmes effets à Québec qu’à Ottawa. Bon d’accord, le Canada n’a pas voté comme le Québec le 2 mai. La Coalition voulue par les Québécois,es n’est pas passée. À Québec, les Québécois,es, ont tout pouvoir pour mettre au pouvoir une Coalition qu’ils ont voulu mettre au pouvoir à Ottawa. Ils et elles pourront donc la mettre au pouvoir.

La question est : quelle Coalition ? Une VRAIE ou la fausse ?

Pour l’heure il n’existe qu’une Coalition : la fausse Coalition SIROIS/Legault. Les Québécois,es votent pour en masse. C’est que, pour le moment, il n’ont pas le choix... Des petits futés ont compris ce que veulent les Québécois,es. Ils veulent un gouvernement de coalition démocratique parce qu’ils n’en peuvent plus de voir nos élites tirer chacune de leur côté en pure perte par-dessus la tête du peuple qui est exclu. Les sondages le prouvent sondage après sondage. La fausse Coalition SIROIS/Legault trône donc au sommet des sondages. Quel choix ont les Québécois,es ? Aucun autre, sauf voter pour des partis qui veulent encore et toujours faire cavalier seul. Les stratèges du Bloc/PQ nous ont dit avant le 2 mai qu’il ne fallait pas croire les sondages... Résultat...

La députation et la direction du PQ peuvent bien dire ce qu’elles veulent, se braquer, compter sur la force d’inertie et refuser de tenir compte du résultat du 2 mai, faire des consultations plébiscitaires... mais cela ne pourra convaincre ni les souverainistes, ni les Québécois,es qui veulent majoritairement mettre au pouvoir la majorité, à savoir, forcément une COALITION sur l’essentiel parce que la majorité est divisée sur l’accessoire.

L’essentiel, l’essence même de la démocratie, c’est un gouvernement responsable dans un État responsable. L’État du Québec/Caanada est démocratiquement irresponsable parce qu’il n’a NI sollicité NI obtenu NI le OUI de la démocratie québécoise NI le OUI du peuple lui-même.

 

COALITION NATIONALE - Démocratie et Souveraineté du Québec


Si les forces souverainistes ne parviennent pas à former une coalition, ce sera celle des autruches qui prendra le pouvoir. Or, NOS forces souverainistes veulent et peuvent former une VRAIE coalition. Le PQ et sa députation refusent et ne font que courir à leur perte aussi assurément que le Bloc ne l’a fait. Il s’est tel Montcalm le 13 septembre 1759 précipité dans la bataille sans faire l’UNION de nos forces démocratiques, Bloc/PQ/QS/Verts.

Au mieux, si tout va bien, avec l’actuel programme de gouvernance collabo voté en avril dernier avant le 2 mai par le PQ, il ne pourra que former un faible gouvernement minoritaire. Rien qui puisse faire des prochaines élections des élections décisives. Rien de motivant donc. Les souverainistes ne se mobiliseront pas et continueront à s’entredéchirer parce que rien ne les motive au contraire.

Un PQ qui décide au contraire, de cesser de vouloir faire cavalier seul comme il l’a pu faire depuis 40 ans, change la donne et permet de fonder avec les indépendant,es, QS, le PI, les Verts, pour commencer, une VRAIE coalition. Une coalition qui met fin à la gouvernance collabo d’un État qui NIE le principe premier de la DÉMOCRATIE. Ce qui correspond à la volonté des Québécois,es qui le 2 mai ont mis au pouvoir le parti qui affichait son parti-pris pour la DÉMOCRATIE et la COALITION. Les Québécois,es ont rejeté les partis qui voulaient faire cavalier seul et qui pensaient que c’était là la meilleure manière d’obtenir le vote des Québécois,es. Les stratèges de ces partis ont fait faillite.

S’il est bien question de force, de résilience et de conviction, prouvez-le en vous réclamant des pleins pouvoirs DÉMOCRATIQUES du peuple Souverain du Québec en lieu et place de la gouvernance collabo d’un État autocrate arbitraire qui NIE le principe premier de la démocratie.

Si vous ne comptez que sur la force d’inertie qui favorise ce qui existe, c’est que vous n’avez pas vraiment de force. Si vraiment vous avez de la force, vous avez donc celle qu’il faut pour mettre sur pied une VRAIE COALITION NATIONALE en lieu et place de la fausse Coalition SIROIS/Legault collabo.

Ce qui privera SIROIS/Legault du vote souverainiste, car si une VRAIE coalition qui rompt avec la gouvernance collabo qui NIE la souveraineté du peuple, les souverainistes ne pourront voter pour les autruches. Ils l’ont fait à Ottawa pour le NPIDI, parce que le Bloc/PQ s’est lancé dans la bataille sans faire l’UNION de nos forces DÉMOCRATIQUES avec QS, le PI et le PQ.

SIROIS/Legault et l’ADQ privés du vote souverainiste ne pourront pas prendre le pouvoir. Ils auront le choix, soit former l’opposition officielle, soit joindre la vraie COALITION NATIONALE - Démocratie et Souveraineté du Québec qui place au sommet de l’État le peuple souverain du Québec. Une VRAIE coalition multipartite qui met au pouvoir la majorité.

Le même objectif : la primauté effective de la souveraineté du peuple !

Ce qui importe en DÉMOCRATIE, c’est l’effectivité de la souveraineté du peuple. Sans effectivité, la souveraineté du peuple et la démocratie sont NIÉES, bafouées, foulées aux pieds. C’est la DÉMOCRATIE et son principe premier qui permettent au peuple de fonder l’État du peuple. RIEN d’AUTRE.

La souveraineté de l’État DÉMOCRATIQUE à venir ne peut être effective que si d’abord la souveraineté du peuple EST effective. Présider le gouvernement du peuple dans un État qui NIE l’effectivité de la souveraineté du peuple ne fait que la NIER. Comment ce peuple peut-il faire confiance à des gouvernements collabos qui tolèrent cette négation alors même qu’ils prétendent vouloir rendre effective la souveraineté de l’État par une souveraineté du peuple qui n’est pas effective ?

François Legault lui a mis de côté cette contradiction en disant, d’accord, pas de souveraineté de l’État puisque la souveraineté du peuple n’est pas effective. Et, cette clarté a donc du succès parce qu’elle ne lance pas un message contradictoire.

Mettre fin à la contradiction : la clarté de la Résistance radicalement démocratique

Si vous êtes résiliente, c’est donc parce que vous savez plier sans rompre ; parce que vous savez vous adapter vite fait à des situations traumatisantes et nouvelles. Le 2 mai a créé un choc et des conditions nouvelles qui rendent le Programme de gouvernance collabo du PQ adopté en avril dernier, inadapté à la situation nouvelle. La députation vous l’a dit, vous vous en êtes séparé. Nous vous le disons, vous vous braquez.

Si vraiment vous êtes résiliente, vous savez donc qu’il faut vous adapter et mettre fin à la gouvernance collabo qui NIE le principe premier de la DÉMOCRATIE.

Si vous êtes résiliente, c’est que vous savez aussi comment vous adapter au choix fait par les Québécois,es le 2 mai en faveur du parti DÉMOCRATIQUE qui s’est engagé à former un gouvernement de COALITION.

Si vous êtes une femme de conviction, c’est donc le temps de démontrer que les vôtres ne sont pas du côté de la gouvernance collabo d’un État qui NIE le principe premier de la démocratie.

Si vous êtes forte, résiliente et que vos convictions sont bien celles qui cessent de nier la primauté effective de la souveraineté du peuple, vous êtes donc apte et capable de négocier le virage nécessaire qui mettra fin à la gouvernance collabo du PQ, qui mettra fin à son isolationnisme pour former une VRAIE COALITION NATIONALE - Démocratie et Souveraineté du Québec qui fera l’UNION des forces démocratiques du peuple Souverain du Québec.

Si vous ne dites pas maintenant que vous voulez négocier ce virage, parce que ce que vous êtes et avez mis en place vous permet de disposer de la force nécessaire pour le négocier ce virage, vous démontrez que votre résilience prétendue est factice et que vos convictions ne sont pas ni les nôtres, ni celles des souverainistes, ni celles de la démocratie, ni celles qui fait de l’effectivité de la souveraineté du peuple, ni celles qui valident le principe fondateur de la souveraineté de l’État, ni celles des Québécois,es qui le 2 mai ont voté pour la DÉMOCRATIE et pour la fin de l’isolationnisme partisan capable de mettre au pouvoir la majorité contre une minorité de blocage qui NIE la primauté effective de la souveraineté du peuple, ce qui contre avec succès l’effectivité de la souveraineté de l’État.

Vous ne pourrez être effectivement forte et résiliente que si vous êtes capable de convaincre la députation du PQ, la direction de PQ, les menbres du PQ de prendre acte du résultat du 2 mai en lieu et place d’être dans le déni.

Vous pourrez ainsi, pousser dans leurs derniers retranchements autant la fausse Coalition SIROIS/Legault, que Québec SOLIDAIRE, que l’Action DÉMOCRATIQUE du Québec, car vous aurez mis de l’avant une VRAIE coalition SOLIDAIRE de l’action DÉMOCRATIQUE de ce peuple. Celle qui cesse de vouloir mettre au pouvoir un gouvernement collabo d’un soliTAIRE État démocratiquement irresponsable.

La VRAIE coalition VS la Coalition bidon

La force des indépendant,es, ajoutée à la force résiliente de vos convictions radicalement démocratiques, des forces décidées à former une VRAIE coalition permettra autant aux souverainistes qu’aux Québécois,es de faire la différence entre le vrai et le faux. Si sur ces bases radicalement DÉMOCRATIQUES qui cessent de NIER la primauté effective de la souveraineté du peuple, le PI, QS, l’ADQ, SIROIS/Legault, les Verts refusent de former avec la PQ la COALITION NATIONALE - Démocratie et Souveraineté du Québec, les Québécois,es comprendront que la fausse Coalition SIROIS/Legault ce n’est que du bidon autocratique solitaire, comprendront que Québec solidaire, ce n’est qu’un Québec soliTAIRE de plus, comprendront que l’Action DÉMOCRATIQUE ne porte qu’un nom bidon. Comme l’ont fait à Ottawa le 2 mai dernier, les Québécois,es voteront à Québec lors des prochaines élections en faveur de la DÉMOCRATIE et de la COALITION. La question est : pour quelle coalition, une vraie ou la fausse qui nie la primauté démocratique de la souveraineté de ce peuple dans un État qui n’a jamais obtenu le OUI de la démocratie québécoise.

PÉTITION pour COALITION NATIONALE - Démocratie et Souveraineté du Québec

 



Opération VIGILE du samedi | la PAROLE CITOYENNE en Acte | Québec | Montréal | Mont St-Hilaire | Gatineau

ANNEXE V | TEXTES | REPÈRES & RÉFÉRENCES  |